Fermer

Ædificare, 2017 – 2, n° 2

Revue internationale d’histoire de la construction

 

La seconde livraison de la revue Ædificare est paru chez Classiques Garnier. Elle est disponible par abonnement ou par l’achat du numéro.

Ædificare est une revue semestrielle internationale multilingue et pluridisciplinaire couvrant le champ historique de la construction, toutes périodes et aires géographiques confondues. La revue dispose d’un Comité scientifique internatonal et d’un Comité de lecture. Tous les articles font l’objet d’une évaluation par les pairs en double aveugle. Elle paraît en publication papier et numérique aux éditions Classiques Garnier.

Sommaire

 

Robert Carvais
Éditorial p. 13-18
Editorial p. 19-24

 

DOSSIER

 

Building techniques in architectural treatises : Construction Practices versus technical writtings
Coordonné par Caterina Cardamone et Pieter Martens

Caterina Cardamone and Pieter Martens
Introduction p. 27-35

Cette collection d’articles considère la relation complexe entre techniques de construction et traités d’architecture aux XVe et XVIe siècles. N’aspirant pas à offrir une approche systématique de ce sujet relativement peu étudié et situé au croisement de plusieurs disciplines, elle se propose plutôt de s’interroger, à travers des cas d’études qui confrontent les textes avec la réalité construite, sur les modes de contact potentiels entre écrire et bâtir.

This collection of articles considers the complex relationship between building techniques and architectural treatises in the fifteenth and sixteenth centuries. Its aim is not to offer a systematic approach to this relatively little-studied subject, situated at the crossroads of several disciplines, but to present cases studies which confront these texts with actual constructions, so as to raise questions about the potential modes of contact between writing and building.

Pier Nicola Pagliara
L’esperienza costruttiva nel De re aedificatoria di Leon Battista Alberti p. 37-65

Le De re aedificatoria de Leon Battista Alberti, basé sur l’observation critique de constructions antiques et modernes, est un des traités qui permet de vérifier combien ces œuvres ont influencé la pratique architecturale. À Rome, le traité favorise la diffusion d’une maçonnerie en pierre carrée, de voûtes en mortier, de briques et de parements soignés. L’architecture d’Alberti à Mantoue, en revanche, démontre combien la disponibilité sur place de matériaux nécessaires ou d’une main-d’œuvre spécifique permet le transfert des techniques d’un lieu à l’autre.

Leon Battista Alberti’s De re aedificatoria, based on his own critical observation of ancient and modern constructions, is one of those treatises that allows one to verify how much these works have influenced architectural practice. In Rome, the treatise promoted the spread of dressed stone masonry, mortar vaults, and careful brickwork and facing. By contrast, Alberti’s architecture in Mantua demonstrates how the availability of materials or of specific expertise affected the transfer of techniques from one place to another

Gianluca Belli
Volte di getto e volte “intagliate” nell’architettura di Giuliano da Sangallo e nei trattati rinascimentali p.  67-94

Dans ses Vies, Vasari affirme que les volte di getto à l’antica avaient été redécouvertes par Giuliano da Sangallo. En effet, Giuliano les utilise à plusieurs reprises et selon différentes modalités, en les associant aussi à une décoration en stuc de l’intrados. Dans certains cas, cette décoration est réalisée en même temps que la voûte à l’aide de matrices modelées par estampage. Cette technique innovante sera par la suite abandonnée, laissant de faibles traces dans les traités et dans les chantiers postérieurs.

Vasari affirms in his Lives that Giuliano da Sangallo rediscovered the volte di getto all’antica. Giuliano uses them on several occasions and in different ways, sometimes alongside stucco decorations on the intradoses. This decoration is sometimes carried out together with the vaults, using stamped moulds. This innovative technique was subsequently abandoned, and left few traces in written treatises or later projects.

Francesco Benelli
Antonio da Sangallo the Younger and the Making of the Ionic Capital p. 95-117

Cet essai se focalise sur la méthode utilisée par Antonio da Sangallo le Jeune dans l’étude et le dessin du chapiteau ionique selon les règles du troisième livre du De Architectura. En analysant les annotations et les dessins d’Antonio, plusieurs questions se posent : quel usage peut être fait du traité dans l’architecture bâtie ? Que manque-t-il dans le texte pour parvenir à construire et qu’est-
ce que le maître d’œuvre peut faire pour pallier ces lacunes ? Que signifie réellement être un architecte vitruvien ?

This paper focuses on the way Antonio da Sangallo the Younger studies and designs the Ionic capital according to the rules recorded in the third book of the De Architectura. The analysis of Antonio’s annotations and drawings raises several questions. How much of the contents of the treatise could be transformed into real architecture? What was missing in the text, and what could the architect do to fill the gap? What did it really mean to be a Vitruvian architect?

Hubertus Günther
Philibert de L’Orme and the French Tradition of Vaulting p. 119-142

Dans son Premier tome de l’architecture, Philibert De l’Orme traite principalement de deux domaines, très différents. D’un côté, il diffuse la doctrine des ordres développée en Italie pendant la Renaissance, de l’autre, il explique la tradition médiévale française de construction des voûtes et il la propose comme propriété nationale reconnue dans tous les pays du Nord des Alpes. Après lui, l’architecture française mettra souvent en évidence, avec ostentation, les difficultés liées à la taille des pierres.

Philibert de L’Orme in his Premier tome de l’architecture mainly treats two domains, which differ in both subject matter and approach. He propagates the doctrine of the classical orders that had been developed in Italy during the Renaissance, and he explains the tradition of French medieval vaulting, commending it as a national property renowned in the countries north of the Alps. He took up the art of stereotomy also in his buildings; afterwards in French architecture vaults often ostentatiously display the difficult art of stone carving.

Sara Galletti
From Stone to Paper. Philibert de L’Orme, the Premier tome de l’architecture (1567), and the Birth of Stereotomic Theory p. 143-162

Cet essai analyse la théorie stéréotomique de Philibert De l’Orme, publiée dans son Premier tome de l’architecture (Paris, 1567). Il se concentre sur la relation entre la pratique architecturale de Philibert De l’Orme et sa théorie stéréotomique, en soulignant que cette relation n’est pas directe ni évidente.
Cette compréhension du choix des contenus que De l’Orme fait pour son traité permet une lecture plus nuancée de sa transcription des voûtes en pierre sous forme d’épures.

This essay explores Philibert de L’Orme’s theory of stereotomy, published in the Premier tome de l’architecture (Paris, 1567). It focuses on the relation between de L’Orme’s practice and theory of stereotomy. It shows that this relation is neither direct nor obvious. By doing so it complicates the understanding of de L’Orme’s choice of material for the treatise and provides a more nuanced reading of his translation of stone vaults into paper diagrams.

VARIA

 

Jacobo Vidal Franquet
La belleza urbana en la Tortosa medieval. Selección de documentos p.  165-203

Au moment où les villes médiévales de l’ancienne Couronne d’Aragon ont pu se développer et créé des trames urbaines indépendamment de l’initiative royale ou seigneuriale, elles ont axé leur construction sur trois objectifs. Le premier est de se doter d’infrastructures et de services. Le second concerne la planification de l’espace public. Le troisième vise la mise en beauté de la ville, son prestige et son décor. Cet article présente un bref corpus, limité à quarante-deux exemples, illustrant ce troisième objectif.

When the medieval towns of the Crown of Aragon were able to develop and create urban spaces independently of royal or aristocratic pressures, they had three aims for their construction projects. The first was to develop services and infrastructure. The second was to plan public space. The third was to beautify the city and to develop its prestige and its environment. This article presents a brief corpus of forty-two examples illustrating this third objective.

Gilles-Antoine Langlois
Un édifice majeur du xxe siècle menacé de disparition. À Yaoundé, la halle APLEX ultime de Robert Le Ricolais p. 205-234

L’ingénieur français Robert Le Ricolais (1894-1977), ami des architectes Kahn, Pingusson et Prouvé, figure au premier rang des inventeurs de structures spatiales du xxe siècle. Il a essentiellement construit des maquettes et des bâtiments éphémères, au cours de sa vie partagée entre la France et les États-Unis. Il ne subsiste que l’une des deux grandes halles, édifiées en 1950 sur ses plans, à Yaoundé au Cameroun.

The French engineer Robert Le Ricolais (1894-1977), a friend of the architects Kahn, Pingusson and Prouvé, is at the forefront of the inventors of spatial structures of the 20th Century. He mainly have built models and ephemeral buildings, during his life shared between France and the USA. Today, remains only one of the two large warehouse erected on its plans in Yaoundé (Cameroon).

COMPTES-RENDUS

 

Laure Laüt (dir.), « Sic transit… ». La métamorphose des lieux et des objets dans le monde antique et médiéval (Cécile Sabathier) p. 237-240

Pascal Dubourg Glatigny, L’Architecture morte ou vive. Les infortunes de la coupole de Saint-Pierre de Rome au xviiie siècle (Valérie Nègre) p. 241-244

Valérie Nègre, L’Art et la matière. Les artisans, les architectes et la technique (1770-1830) (Robert Carvais) p. 245-261

Manuela Martini, Bâtiment en famille. Migration et petite entreprise en banlieue parisienne au xxe siècle (Heidi Deneweth) p. 262-266

 

COMPENDIA

 

Construction Expertise in Leon Battista Alberti’s De re aedificatoria (Pier Nicola Pagliara) p.  269-270

“Di getto” and “intagliate” Vaults in the Work of Giuliano da Sangallo and in Renaissance Architectural Treatises (Gianluca Belli) p.  270-271

Antonio da Sangallo the Younger and the Making of the Ionic Capital (Francesco Benelli) p. 271-272

Philibert de L’Orme and the French Tradition of Vaulting (Hubertus Günther) p.  272-273

From Stone to Paper. Philibert de L’Orme, the Premier tome de l’architecture (1567), and the Birth of Stereotomic Theory (Sara Galletti) p. 274-275

Urban Beauty in Medieval Tortosa. A Selection of Documents (Jacobo Vidal Franquet) p.  275-276

A Major Building from the Twentieth Century Threatened with Disappearance. In Yaoundé, the Ultimate APLEX Warehouse by Robert Le Ricolais (Gilles-Antoine Langlois) p. 276-278

Présentation des auteurs et résumés p. 279-284