Fermer

Arnaud Timbert (dir), Chartres. Construire et restaurer la cathédrale (XIe – XXIe s.), Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, Collection : architecture et urbanisme, 2014.

 

« Construire et restaurer » sont les actions qui suscitent et régénèrent la cathédrale de Chartres du XIe au XXIe s. Sa stratigraphie est ainsi faite de traces, de marques et d’empreintes appartenant à des passés plus ou moins lointains. Ce sont ces temps enregistrés dans la matière par la main et l’outil que cet ouvrage propose d’investir.

Abordée de la sorte la cathédrale dévoile la culture matérielle des bâtisseurs et leur recours à des choix technologiques signifiants. En élargissant son approche à l’étude des restaurateurs, elle permet de découvrir des individus qui, subordonnés au bâti, reproduisent autant qu’ils les transcendent les gestes et les savoir-faire de leurs lointains prédécesseurs.

La cathédrale de Chartres, étudiée dans sa matérialité diachronique, permet ainsi de comparer les hommes et d’apprécier la transmission comme le transfert intergénérationnel des techniques. Dès lors se dévoilent ductus et habitus des tailleurs de pierre, des plombiers, des forgerons, des peintres et des maçons sur le long temps d’un lieu performant : le monument en chantier.