Fermer

Caroline Bodolec (Histoire de la construction) et Estelle Bories (Histoire de l’art et de l’architecture) :

« Le Patrimoine culturel et l’art contemporain en Chine : enjeux politiques et controverses en République populaire »

mercredi 08/02/2017, 17h-20h, EHESS, salle 9, 105 bd Raspail 75006 Paris.

Après avoir interrogé l’an dernier la géographie de l’art, nous nous intéresserons cette année à une autre question importante pour les travaux ayant contribué à une histoire critique de l’art : comment les objets d’art participent-ils aux rapports de force que connaissent les sociétés qui les ont vu naître ?
L’anthropologie de l’art des dernières décennies s’est beaucoup intéressée au rôle que les objets d’art jouaient dans les rapports entre les groupes. Cependant, la plupart des travaux portent sur la résolution, allant directement vers le dénouement du conflit – l’art est dès lors envisagé comme medium entre groupes opposés. De son côté, la sociologie des conflits s’est emparée du champ historique, mettant en évidence les infrastructures et les stratégies, en négligeant souvent la valeur de témoignage spécifique que les objets revêtent. Dans le séminaire de cette année, nous voulons nous concentrer sur les antagonismes, les controverses, les crises, les conflits, interroger la façon dont l’art contribue à délimiter, à circonscrire, à exclure, à s’opposer et parfois à passer au conflit et à la lutte. C’est donc la fonction agonistique de la grande diversité d’objets qui constituent le champ de l’art et de l’architecture qui nous intéressera pendant cette année.