Fermer

Par Béatrice Viré-Gaillard
Thèse en histoire de l’art / histoire de l’architecture moderne soutenue le 10 décembre 2011
Sous la direction de Claude Mignot, professeur à l’université de Paris-Sorbonne.
Jury : Robert Carvais (CNRS), Alexandre Gady (Université de Nantes) et Pascal Julien (Université de Toulouse-Le-Mirail)
Issus d’une longue lignée de maîtres maçons et d’entrepreneurs, les architectes Jean-Baptiste Franque (1658-1758) et ses deux fils, François II (1710-1793) et Jean-Pierre (1718-1810), furent particulièrement actifs durant tout le XVIIIe siècle à Avignon, dans le Comtat Venaissin, mais aussi en Provence, en Languedoc et dans le Vivarais. Après des études à l’Académie de France à Rome, François II Franque devait connaître une brillante carrière à Paris et en province où il fut employé à de nombreuses reprises par les bénédictins mauristes. Cette étude monographique s’intéresse à la formation, à la culture et à la carrière de ces architectes. L’abondance des sources a permis d’étudier la mise en place et le fonctionnement des cabinets Franque d’Avignon et de Paris qui collaborèrent à de nombreuses reprises. La liste de leurs travaux, qui compte environ trois cent quatre-vingt entrées, prouve à quel point leur production fut importante. L’analyse de leur œuvre s’est attachée à étudier leur style qui s’intègre parfaitement à la production architecturale de leur époque et à mettre en avant leur talent reconnu dans l’art de la distribution et de la stéréotomie. Ce travail est accompagné d’un volume documentaire présentant la transcription de plusieurs sources, et notamment d’une très riche correspondance entre leurs clients et eux, qui éclairent le détail de l’activité de l’« agence » avignonnaise.