Fermer

Exposition
Maximilien Luce et les bâtisseurs du Paris haussmannien

Du jeudi 11 juin au dimanche 6 septembre au musée d’art et d’archéologie
23 000 Gueret
Tél:  05 55 52 37 98

Exposition organisée en partenariat avec l’Association des Maçons de la Creuse par Charlotte Guinois et Josiane Garnotel

Les paysages urbains de Maximilien Luce (1858-1941) occupent une place à part dans l’œuvre de cet artiste néo-impressionniste. Ouvrier qualifié, graveur puis peintre, il fut un temps l’élève de Carolus Duran et fréquenta Camille Pissarro. Ses convictions anarchistes affirmées émaillèrent sa production. Peintre de l’homme au travail et des grands chantiers de Paris sous Napoléon III. Il représenta les débardeurs, les terrassiers et les maçons dans les attitudes du travail quotidien.
Parmi ces « constructeurs » des grandes percées de Paris ou du premier métropolitain figurèrent de nombreux ouvriers creusois, ces fameux maçons de la Creuse, qui immigrèrent à Paris de façon temporaire et s’y installèrent bien souvent définitivement.