Fermer

Les Compagnons tailleurs de pierre en Avignon et alentours aux XVIIIe et XIXe siècles

Héritiers d’une longue tradition qui plonge ses racines dans le Moyen Âge, les Compagnons tailleurs de pierre d’antan étaient divisés en deux sociétés ennemies, celle des « Passants » et celle des « Étrangers », ces deux termes renvoyant l’un comme l’autre au fait qu’ils étaient des itinérants étrangers aux villes dans lesquelles ils travaillaient lors de leur « tour de France ». Leur histoire reste très mystérieuse.

 

En 1996, Laurent Bastard (Musée du Compagnonnage, Tours) et Jean-Michel Mathonière exploraient deux fonds d’archives concernant la société des Compagnons Passants tailleurs de pierre d’Avignon aux XVIIIe et XIXe siècles. L’un est conservé par les Archives départementales de Vaucluse, l’autre par le Museon Arlaten (Arles). Exceptionnels et complémentaires, ces deux fonds permirent de faire faire un bond en avant spectaculaire à la connaissance de l’histoire et des usages des Compagnons tailleurs de pierre (voir Travail et Honneur, l’ouvrage publié à cette occasion).

 

Dix-sept ans ont passé et d’autres découvertes sont venues compléter le puzzle, tant pour ce qui concerne Avignon et ses alentours que pour la France en général. Ainsi, par exemple, de celles concernant un Compagnon avignonnais méconnu : Jean-Paul Douliot (1788-1834), dont le beau portrait est conservé par le musée Calvet. Ce Compagnon Passant tailleur de pierre fit carrière comme professeur d’architecture et de construction à l’École royale gratuite de Dessin de Paris, et il laissa derrière lui plusieurs volumes d’un magistral Cours de construction, dont un traité de stéréotomie qui demeure un ouvrage de référence. Ainsi encore, parlant de cette géométrie appliquée à la coupe des pierres, du sauvetage des épures de Jean-Jacques Laurès, un Compagnon Passant tailleur de pierre languedocien passé par Avignon en 1841, et de celles d’Eugène Lyon, un Compagnon Étranger tailleur de pierre originaire du Barroux qui fit son tour de France vers 1860 — le Passant comme l’Étranger puisant leur connaissance du « Trait » dans l’œuvre de Douliot.

 

Cette exposition rassemble une partie de tous ces documents épars en plusieurs collections, publiques et privées. Par la même occasion, le public pourra découvrir les maquettes et chefs-d’œuvre des Compagnons de la Fédération compagnonnique des métiers du Bâtiment, hébergée en Avignon dans l’hôtel de Montaigu (classé M.H.), œuvre de l’architecte François Royers de la Valfenière (dernier quart du XVIIe siècle).

 

Entrée gratuite

Du 10 mai au 20 juillet 2013, les vendredis et samedi de 15 h à 18 h

Fédération compagnonnique des métiers du Bâtiment
37 rue du Four de la Terre – 84000 Avignon

Renseignements :

information@compagnonnage.info