Fermer

RE-⁠VUE MALAQUAIS N°2

 

« La deuxième livraison de la Revue Malaquais rend hommage à Joël Sakarovitch*, mathématicien, architecte, qui fut un grand professeur des écoles d’architecture. Elle regroupe les contributions de vingt auteurs français et étrangers, qui l’ont connu et ont travaillé avec lui en tant que collègues enseignants, chercheurs ou étudiants.
Elles retracent sa carrière et ses recherches d’enseignant de la construction au service du projet architectural.

La grande diversité des recherches sur la conception et la mise en œuvre des édifices est représentée, de la représentation géométrique des volumes à la taille des pierres, du gothique au Grand Siècle en passant par la Renaissance italienne ou la normalisation de l’après-⁠guerre.

De même, plusieurs modalités pédagogiques de l’enseignement du projet sont explorées, des expérimentations à l’échelle grandeur des Grands Ateliers de L’Isle-⁠d’Abeau aux débats qui ont agité l’Ecole des Beaux-⁠Arts de Paris après mai 68, en passant, entre autres, par un réseau de formation professionnelle au début du XXe siècle au Danemark.

Enfin, les réflexions disciplinaires sur l’architecture – science et/⁠ou création, éclairée par de nombreuses matières – et sur sa capacité à produire un savoir de type académique sont discutées.

L’ensemble constitue un panorama international des questions que l’enseignement et la recherche en architecture ont suscité et soulèvent encore aujourd’hui – un chantier qui reste ouvert.

*Joël Sakarovitch, mathématicien et architecte, mort le 20 mars 2014, a enseigné durant de nombreuses années l’histoire de la construction à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-⁠Malaquais. Parallèlement à son engagement enthousiaste dans l’enseignement des techniques constructives, ses recherches portaient sur la stéréotomie. Il avait ainsi publié en 1998, aux Editions Birkhaüser, le livre Epures d’architecture. De la coupe de pierres à la géométrie descriptive, XVIe-⁠XIXe siècles. »