Fermer

Responsables : Jean-Pierre Gély et Marc Viré

L’approche adoptée actuellement consiste en une étude approfondie du fonctionnement d’une carrière et/ou d’un chantier de construction d’un monument, dont le phasage est identifié à l’aide de l’analyse des matériaux lithiques. Un colloque organisé dans le cadre du Congrès des sociétés historiques et scientifiques s’est tenu à Bordeaux en avril 2009 sur le thème : « Carriers et bâtisseurs dans la période anté-industrielle en Europe et dans les régions limitrophes ».

 

Par ailleurs, l’étude de l’aire de dispersion des pierres extraites de grands centres carriers, comme celui de Saint-Leu d’Esserent dans l’Oise, est essentielle pour comprendre l’économie de la pierre dans un bassin hydrographique, depuis l’Antiquité jusqu’aux Temps modernes. Cela s’intègre pleinement dans la problématique d’approvisionnement en pierre d’un grand centre urbain comme Paris.

 

Une autre étude est menée sur le marché de la pierre à Paris, à partir de l’étude du bâti et des sources écrites, en particulier les comptes de construction et de réparation. Le XIVe siècle s’avère particulièrement intéressant car c’est au cours de cette époque mal connue de l’histoire de la construction à Paris que semblent apparaître les premiers signes de la mutation du marché de la pierre parisien (J-P. Gély, M. Viré).

 

L’équipe tient un séminaire de recherche pluridisciplinaire auquel prennent part des historiens, des archéologues et des géologues.

 

http://lamop.univ-paris1.fr/spip.php?article104