Ædificare, 2018 – 2, n° 4

, , ,

Revue internationale d’histoire de la construction

La quatrième livraison de la revue Ædificare est paru chez Classiques Garnier. Elle est disponible par abonnement ou par l’achat du numéro.

Ædificare est une revue semestrielle internationale multilingue et pluridisciplinaire couvrant le champ historique de la construction, toutes périodes et aires géographiques confondues. La revue dispose d’un Comité scientifique et d’un Comité de lecture internationaux. Tous les articles font l’objet d’une évaluation par les pairs en double aveugle. Elle paraît en publication papier et numérique aux éditions Classiques Garnier.

SOMMAIRE

Valérie Nègre

Éditorial. Pour une « économie circulaire » des connaissances p. 13-16

Editorial. Towards a “circular economy” of knowledge p. 17-20

DOSSIER

Recyclage et remploi : la seconde vie des matériaux de construction

Thème coordonné par Philippe Bernardi et Maxime L’Héritier

Philippe Bernardi et Maxime L’Héritier

Introduction p. 23-36

Aborder la question de la réutilisation, du remploi et du recyclage implique aujourd’hui de décloisonner les regards sur les restes. C’est du caractère novateur des recherches engagées ces dernières décennies sur ces pratiques, de la diversité des objets auxquels elles sont appliquées et du caractère résolument interdisciplinaire de ces démarches, dont le présent dossier entend témoigner.

Addressing the issue of re-employment, reuse, and recycling today means decompartmentalizing approaches to leftover materials. This dossier bears witness to the innovative nature of the research undertaken in recent decades on these practices, the diversity of the objects to which they are applied, and the resolutely interdisciplinary nature of these approaches.

Simon J. Barker

The demolition, salvage, and recycling industry in Imperia Rome p. 37-88

À Rome, pendant les époques républicaines et impériales, alors qu’on assiste à un approvisionnement toujours croissant en matériaux de construction et en pierres décoratives neuves, une grande quantité de matériaux étaient également récupérés et traités pour être remployés. Cet article éclaire les aspects pratiques de ce recyclage, et notamment son organisation, les procédés mis en œuvre dans les grands projets de démontage et l’importance du recyclage dans l’économie urbaine de la construction.

In Rome, during the Republic and Empire, while there was an ever-increasing supply of new building materials and decorative stones, a large amount of material was also recovered and processed for reuse. This article sheds light on the practical aspects of this recycling, including its organization, the processes implemented in major disassembly projects, and the importance of recycling in the urban economy of construction.

Pierre Guibert, Petra Urbanová, Philippe Lanos et Daniel Prigent

La détection du remploi de matériaux dans la construction ancienne. Quel rôle pour les méthodes de datation ?  p. 89-117

L’apport des méthodes de datation à la détection du remploi des terres cuites architecturales (TCA) est examiné sur 25 édifices du haut Moyen Âge. Le remploi est effectif lorsque l’âge de production des TCA est trouvé plus élevé que celui de la construction. Ainsi, le remploi de TCA romaines s’avère fréquent mais non systématique. La mise au point récente de la datation des mortiers par luminescence, en accédant directement à la chronologie de la construction, renouvelle l’étude du remploi.

The contribution of dating methods to the detection of the reuse of architectural terracotta (ATC) is examined in twenty-five buildings from the Early Middle Ages. Reuse is found to be the case when the ATC production age is found to be greater than that of construction. Thus, the reuse of Roman ATC is frequent but not systematic. The recent development of luminescence dating of mortar, directly accessing the chronology of construction, breathes new life into the study of reuse.

Daniela Esposito e Lucrezia Spera

Il reimpiego a Roma nell’altomedioevo. Osservazioni dal complesso di San Paolo fuori le mura p. 119-156

La confrontation entre les diverses modalités de réutilisation des matériaux dans le complexe de Saint-Paul-hors-les-Murs, à Rome, semble mettre en évidence une différence entre la première moitié du VIIIe siècle et la fin du même siècle. Peu systématique et différenciée, la première phase se distingue de l’uniformité de composition beaucoup plus prononcée des bâtiments postérieurs, qui paraît liée à l’existence de véritables systèmes et sociétés de recyclage des matériaux de construction.

Comparison between the various methods of re-employing materials in the Saint Paul’s Outside the Walls complex in Rome seems to highlight a difference between the first half of the eighth century and the end of the same century. The first phase, which is not very systematic and differentiated, differs from the much more pronounced compositional uniformity of later buildings, which appears to be related to the existence of real systems and societies of building-material recycling.

Vincent Labbas

Remploi et recyclage du bois d’oeuvre sur la longue durée dans le bâti paysan des Alpes du Sud. Une lecture dendrochronologique et archéologique du bâti subalpin médiéval et moderne dans le massif du Mercantour (Alpes françaises) p. 157-175

Cet article apporte un éclairage sur le réemploi de bois d’œuvre dans le bâti paysan du massif du Mercantour, qui renvoie à des pratiques mal connues hors des villes. 90 édifices agropastoraux ont été étudiés grâce a la dendrochronologie et l’archéologie. Le réemploi et le recyclage de bois y sont des pratiques systématiques et régulières perçues dès le Moyen Âge à travers les reconstructions. Ces chantiers témoignent d’une pratique inscrite dans le savoir-faire et dans l’économie locale.

This article sheds light on the reuse of lumber in the Mercantour Massif’s peasant constructions, covering practices little known outside cities. Ninety agricultural-pastoral buildings were studied thanks to dendrochronology and archeology. The reuse and recycling of wood are systematic and regular practices that have been observed since the Middle Ages in reconstructions. These sites bear witness to a practice inscribed in know-how and in the local economy.

Philippe Sosnowska

Remploi et transformation des matériaux dans le secteur de la construction brabançonne. Données et problèmes méthodologiques issus de l’exemple bruxellois (XIIIe-XIXe siècle) p. 177-217

Cette contribution vise a établir un premier état des connaissances sur le thème du remploi des matériaux de construction et de leur transformation à Bruxelles entre le XIIIe et le XIXe siècle. Les résultats s’appuient sur une lecture des sources historiques et des données issues de fouilles archéologiques. Une attention particulière est portée sur la distinction entre matériaux fragmentaires neufs ou en remploi, sur leur usage dans la construction et sur certaines mises en œuvre spécifiques.

This contribution aims to establish an initial state of knowledge on the subject of the reuse of building materials and their transformation in Brussels between the thirteenth and nineteenth centuries. The results are based on a reading of historical sources and data from archaeological excavations. Particular attention is paid to the distinction between new or reused fragmentary materials, their use in construction, and some specific instances of implementation.

Laura Foulquier et Élise Nectoux

La vie multiple des pierres. Les remplois antiques de la cathédrale du Puy-en-Velay

à travers l’archéologie du XIXe siècle p. 219-252

La cathédrale du Puy-en-Velay a presque été entièrement démontée et remontée au XIXe siècle pour assainir ses structures. Si la restauration a été radicale, elle n’a pas pour autant inventé ce puzzle de remplois antiques dans la construction médiévale, comme en témoignent les archives d’Auguste Aymard.

The Cathedral of Le Puy-en-Velay was almost entirely dismantled and reassembled in the nineteenth century to stabilize its structures. If the restoration was radical, it did not, however, invent the puzzle of ancient reuses found in the medieval structure’s construction, as evidenced by the archives of Auguste Aymard.

VARIA

Charles Davoine

Encadrer le remploi. Destruction des édifices et réutilisation des matériaux dans les textes juridiques romains (Ier-IIIe siècle ap. J.-C.) p. 255-276

Cette contribution présente un dossier de sources juridiques latines relatives au remploi d’éléments architecturaux durant le Haut-Empire. Les textes présentés sont suivis d’une

traduction originale et d’un commentaire d’ensemble. Ils montrent que les récupérations de matériaux de construction et d’ornements (marbres, colonnes, statues) à l’occasion de ventes ou de legs de biens immobiliers étaient limitées par le droit, mais restaient possibles au sein d’un espace rigoureusement défini.

This contribution presents a dossier of Latin legal sources relating to the use of architectural elements during the High Empire. The texts presented are followed by an original translation and commentary providing an overview. They show that recoveries of building materials and ornaments (marble, columns, statues) on the occasion of sales or bequests of real estate were limited by law, but were possible within a strictly defined space.

COMPTES-RENDUS

Mathilde Carrive, Remployer, recycler, restaurer. Les autres vies des enduits peints (Philippe Bernardi)  p. 279-282

Stefan Altekamp, Carmen Marcks-Jacobs, Peter Seiler, éd., Perspektiven der Spolienforschung, 2, Zentren und Konjunkturen der Spolierung (Laura Foulquier)  p. 283-287

Manuel Antonio Castineiras González, Entre la letra y el pincel, el artista medieval. Leyenda, identidad y estatus (Marco Rosario Nobile)  p. 288-290

Salvatore Aprea, German Concrete. The Science of Cement from Trass to Portland, 1819-1877 (Joao Mascarenhas Mateus) p. 291-298

COMPENDIA

Recycling and reuse. The second life of construction materials. Introduction (Philippe Bernardi et Maxime L’Héritier) p. 299-300

The demolition, salvage, and recycling industry in Imperial Rome (Simon J. Barker) p. 301

The detection of material reuse in ancient construction. What is the role of dating methods? (Pierre Guibert, Petra Urbanová, Philippe Lanos et Daniel Prigent) p. 302-304

Reuse in early mediaeval Rome. Observations from the Papal Basilica of St. Paul outside the walls (Daniela Esposito et Lucrezia Spera) p. 304-305

The reuse and recycling of lumber in the long term in peasant constructions in the Southern Alps. A dendrochronological and archeological reading of medieval and modern subalpine constructions in the Mercantour Massif (the French Alps) (Vincent Labbas) p. 306-307

The art of the reuse and transformation of materials in Brabant construction. Data and methodological problems from the example of Brussels (thirteenth-nineteenth centuries)

(Philippe Sosnowska) p. 307-308

The multiple lifes of stones. Ancient reuses in the Puy-en-Velay Cathedral through nineteenth-century archaeology (Laura Foulquier et Élise Nectoux) p. 309-310

Framing reuse. The destruction of buildings and reuse of materials in Roman legal texts (first-third centuries AD) (Charles Davoine) p. 310-311

Présentation des auteurs et résumés  p. 313-319

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Les commentaires sont fermés.