Fermer

De la matérialité à l’immatérialité. La reconstruction vicennale au sanctuaire d’Ise

 

Jeudi 25 septembre 2014
 Journée d’études
Galerie Colbert, Auditorium, INHA

En Occident, la ruine, le monument, la trace matérielle semblent nécessaires au culte du passé. En Chine c’est le message inscrit dans le bronze qui vaut comme preuve… Ailleurs, d’autres stratégies ont été imaginées. Le cas japonais semble extrême : tous les vingt ans, depuis le VIIe siècle, les pavillons du sanctuaire d’Ise servent de modèle pour bâtir les pavillons des nouveaux temples. La leçon japonaise apparaît comme un passage à la limite : la trace matérielle est périssable, le meilleur moyen de la protéger est de la détruire de façon à ce que l’immatériel de la forme subsiste.

Cette conférence présente de nouveaux regards sur la reconstruction périodique au sanctuaire d’Ise, ceux de l’architecte et de l’ingénieur en chef qui ont travaillé sur ce chantier de restauration au cours des 40 dernières années, mais aussi celui de chercheurs japonais et français qui, à l’automne 2013, ont été invités à visiter le 62e chantier de reconstruction, depuis le cœur du sanctuaire jusqu’aux confinements des ateliers, pour interroger à nouveau ce phénomène.

Organisateurs :

Jean-Sébastien Cluzel, CREOPS, Université Paris-Sorbonne,
Masatsugu Nishida, KYOTO Design Lab. – Kyoto Institute of Technology.

Cette conférence a reçu l’aide de l’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre de l’Idex Sorbonne Universités dans le cadre du programme Investissements d’avenir portant la référence ANR-11-IDEX-0004-02.

 08h45 Accueil

09h00 Introduction des organisateurs

09h20 Utsuno Kanehiko, Bureau de la reconstruction du sanctuaire d’Ise

Le chantier de reconstruction périodique du sanctuaire d’Ise

 10h00 Iida Kishiro, Université de Nagoya, Bureau de la reconstruction du sanctuaire d’Ise

Les 61e et 62e shikinen-sengû : quelques améliorations constructives

 10h50 Yagasaki Zentarô, Kyoto Institute of Technology

Caractère éphémère de l’architecture japonaise : transfert, addition, réparation de bâtiments

 11h30 Pause

11h50 Miki Junko, Kyoto Institute of Technology

Picturing Ise: Dialectic between Enclosure and Disclosure

 12h30 Inaga Shigemi, Nichibunken, International Research Center for Japanese Studies

Métabolisme biologique dans le sanctuaire d’Ise : un patrimoine culturel à l’état d’eidos flottant

 13h10 Déjeuner

14h30 Antoine Gournay, CREOPS, Université Paris-Sorbonne

Architecture et rituel à Ise

 15h10 Philippe Bonnin, CNRS, Laboratoire AUS / UMR LAVUE

Ise-jingû, la fabrique de l’espace sacré

 15h50 Pause

16h20 Nicolas Reveyron, Université Lyon 2, Institut universitaire de France

Sacralité et sensualité : au-delà du regard occidental ?

 17h00 Alain Schnapp, Université Panthéon-Sorbonne

Ise et la mémoire, une stratégie de l’esquive ?

 17h40 Discussion / Conclusion